poèmes 2013

Tes yeux

Seul sol où je demeure Seule terre où je m'enracine Seul terreau pour enfouir ma douleur Seul sous-bois où me perdre, seule source citadine De mes pensées seule écorce Du berceau de mes voeux le seul bois Seule porte sacrée que je force Seul échafaud où j'aille, seule faille que je sois

poèmes 2013

Nuit Afghane

Parmi ces froids été où la nuit se disperse Laissons encore chercher le bât blanc de la Perse De la nuit Afghane Et si seuls les hauts vols peuvent réunir les feux Rouges des soldats morts Pleure, pleure encore Le crissement des dents vaut bien plus que l'aurore Que l'ellipse